Bonjour Bienaimés, c’est la fin du mois de la Foi, c’est le dernier jour et la bible dit que la fin d’une chose vaut mieux que son commencement.
Alors si pour cette saison qui s’achève, avec tout ce que nous avons dit de long en large concernant notre thème et que nous n’avons pas toujours vraiment compris de quoi il s’agit, Dieu conclut avec cette simple phrase, *la foi, c’est une action.*
Si nous ne nous lévons pas, même si nous sommes bishop, évêque…nous stagnerons.
Arrêtons de remettre tout à demain et fonçons.
Si vous ne nous croyez pas, demandez aux quatre hommes qui étaient prêts à tout pour guérir leur ami.
Nous ne savons pas qui était cet ami pour eux, nous ne savons pas quelle idée ce monsieur avait qui devait changer leur destinée, nous ne savons pourquoi ils se battaient autant pour lui.
Des amis hein même pas les membres de sa famille mais la bible nous dit seulement que les solutions devaient être trouvées, ils ont entendus parlé qu’une onction spéciale, une unique opportunité passait dans le coin.
Ils ont pris la décision, malgré les obstacles, malgré la foule, malgré les problèmes des autres cas qu’ils voyaient, ils n’ont pas tenu compte de la charge, ni du poids, ni de l’encombrement de leur malade, ils n’ont vu que la guérison.
Est ce que c’était compliqué d’atteindre leur but, oui très très difficile qu’ils ont décidé de passer par la toiture du lieu où se trouvait la gloire elle même.
Imaginons que nous soyons dans un endroit pleins de monde et que nous soyons au fond de la salle, nous même savons qu’avant d’arriver sur nous, notre bienfaiteur sera lui fatigué et peut être découragé.
Donc c’est à nous de réfléchir, et si on passait par le toit de la salle?
Mon frère, quand nous passons par le toit, tout s’arrête, nous attirons l’attention même si personne ne nous connaît, on nous connaîtra ce jour, nous sommes l’objet de toutes les curiosités.
Alors, les quatre hommes firent entrer leur ami malade.
Même Jésus était sûrement dépassé de voir ce courage, cette audace, ce zèle…
Bienaimés, même le Seigneur recule devant un homme deternimé, lui même donne seulement ce que la personne veut.
La bible dit que le royaume appratient aux violents, ceux ont de la hargne, de la fougue.
Et Jésus s’arrêta.
Il est clair qu’il ne pouvait plus continuer sans traiter ce cas.
Il a vu la foi de ses personnes, ils avaient confiance de leur timing de bénédiction.
Tout ça, pour dire que *la foi est une décision*, c’est pas seulement s’assoir et raconter les histoires des autres mais c’est les vivre, les expérimenter.
Si nous continuons à douter, posons encore la question à la femme à la perte de sang.
Elle a fait 12 ans dans la saleté, les odeurs, le rejet, les accusations, les moqueries et toujours pas de solutions mais un jour, elle s’est dit: *je dois me lever*, *je dois partir chercher ma solution,* *j’attends qui, je fais quoi à pleurnicher.*
Elle s’est dit: *today na today*, *trop c’est trop* *il y’en a marre*
Il ya pas que les autres qui ont droit à la santé, à la joie moi aussi et elle a foncé.
Est ce qu’elle a rencontré les obstacles, sûrement oui mais elle avait un avantage, plus elle s’approchait de son but, plus les gens autour de sa solution s’écartait, elle devait peur être sentie, elle était souillée, personne ne voulait sûrement pas avoir un contact avec elle, et elle arriva.
Où lui venait toutes ces forces, toute cette ténacité, une femme qui a saigné 365 jours*12.
Elle était sûrement bousculé mais c’était pas son business.
Est ce que nous savons qu’on appelle *Jésus tout puissant* mais elle a touché le pan de son vêtement, même pas Jésus lui même hein et celui qu’on appelle *le grand je suis* s’est retourné.
Il a compris que cette touche est différente, une grâce extraordinaire venait de sortir de lui, quelqu’un a pris quelque chose de lui.
Et c’était la délivrance de cette mama, et sa vie est un témoignage, n’est ce pas nous voici entrain de parler d’elle?
Arrêtons de rêver sans poser des actions, les *je serai* *je vais*, nous l’avons trop entendu.
Comment allons nous réaliser un rêve si nous refusons de nous réveiller de ce sommeil?
Prenons une décision mais la vérité est que très peu sont des décideurs, des fonçeurs, n’en parlons pas alors des chrétiens.
Toujours recevoir sans rien donner, sachons que nos pasteurs sont alors fatigués de nous hein, ils ne voient pas de mouvement.
Ne nous dites pas qu’on ne marche pas par la vue, nous vous dirons également que la foi porte des fruits, elle fleurie et tout le monde voit ses fleurs.
Combien de prophéties, il ya sur nos têtes? Combien de projets sont dans nos tiroirs?
Il ne suffit pas de dire que nous avons des rêves, il faut passer à l’étape suivante, celle de la réalisation tout en comptant sur Dieu bien sûr.
Nous devons savoir que l’investissement fait parti du projet de réalisation, demandons à Dieu, le ciel et la terre sont de lui.
Nous refusons de prendre des risques et nous voulons que qui les prennent pour nous?
Dieu? Il a déjà tout mis son capital sur nous, il a tout investi pour que nos vies soient une réussite. Nous n’avons même pas encore fini de lui dire merci pour ça.
Néhemie a laissé son gagne pain pour contruire la muraille malgré les contestations, les oppositions.
Pierre lui même s’il veut marcher sur l’eau, il doit sortir de la barque.
Sortons de notre zone de confort, laissons le passé et avançons.
Si nous ne lâchons pas prise, si nous lâchons pas nos soutiens, nos appuis, nous ne saurions pas nous accrocher en Jésus, nous perdrions rapidement notre équilibre, soyons juste vrais et entiers.
Dieu nous met au défi, il dit à chacun *lève toi et marche* faisons lui confiance et mettons notre foi en pratique.
Prendre une décision, c’est construire notre foi.
Les jours à venir dépendent de nous, nous avons même la chance que Dieu nous a prévenu, en plus c’est le mois où le déconfirnement prend place, Corona est parti, c’est pas un hasard, les opportunités vont nous étouffer et c’est à nous de savoir les saisir.
Tout le bavardage ci, c’était seulement pour nous expliquer le verset que le Seigneur nous donne aujourd’hui dans Luc, 17:6 – Et le Seigneur dit: Si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à ce sycomore: Déracine-toi, et plante-toi dans la mer; et il vous obéirait.
Fast and pray to always put your faith in action.
Le Seigneur veut avoir une plateforme pour agir, aussi petit que soit notre foi, ça suffit pour léver l’intervention divine.
D’ailleurs, c’est avec le peu que Dieu travaille, regardons le peuple d’Israël.
Combien ont savouré le lait et le miel?
70 personnes sur des milliers et des milliers des personnes qui étaient dans le projet.
Croyons en Dieu et soyons des téméraires, des ambitieux, des héros…
Demain, c’est une nouvelle saison et Dieu nous attend.
Bonjour les amis
Bonne journée

Onde D.