Lorsque nous disons dans nos moments de détresse que *Jésus est notre force*, le croyons nous vraiment ou nous le disons pour satisfaire notre égo spirituel?
Nous devons savoir que nous sommes entourés de dangers et les esprits ne cessent de s’opposer et de s’entrechoquer.
Nous sommes dans un champ de bataille où tous les coups sont permis, où la guerre est continuelle, où la chrétienté est toujours contestée, et où sans le secours de Dieu, nous avons perdus d’avance, notre course est vaine.
Si nous ne bâtissons pas avec Dieu, nous bâtissons en vain, nous tomberons dans les pièges de l’ennemi à tout moment.
Bienaimés, nous sommes faibles et vulnérables, mais notre Seigneur nous rend forts en lui.
Si nous voulons faire de nous mêmes, si nous voulons réagir en fonction de ce qui se passe autour de nous, si nous laissons nos pensées et nos raisonnements être affectés par les systèmes du monde, nous serons anéantis, nous ne serons que l’ombre de nous mêmes.
Notre force ne vient pas du fait que nous fassions du sport, que nous soyons robustes et que nous mangeons beaucoup, c’est le Père qui nous remplis de force et d’autorité. Il nous a rendus vainqueurs en lui, il est notre bouclier, il marche au devant de nous et nous avons le privilège d’être comptés parmi les brebis de son troupeau.
Nous voulons nous encourager ce matin, nous voulons nous fortifier ce jour, ne renonçons pas face aux difficultés, prenons courage et écoutons la voix du berger.
Arrêtons de tendre nos oreilles à toutes les informations, arrêtons de participer à la distraction du monde et laissons nous diriger vers des eaux paisibles.
Dans Habacuc, 3:19 – L`Éternel, le Seigneur, est ma force; Il rend mes pieds semblables à ceux des biches, Et il me fait marcher sur mes lieux élevés. Au chefs des chantres. Avec instruments à cordes.
Praise the Lord for he is your strength!
Pourquoi notre Seigneur compare nos pieds à ceux des biches?
Le Seigneur ne fait rien au hasard, les bicles ont une particularité spéciale.
Les pieds des biches sont résistants, ils peuvent escalader sur tout, ils ont le potentiel de marcher sur tout, ces animaux sont tout terrain.
Nous pouvons comprendre qu’il ya que les pieds des biches qui gravissent les montagnes et les lieux élevés.
D’après le verset, nous avons intérêt à lever nos yeux vers Jésus, nous avons obligation de nous attacher à lui sinon d’où nous viendront nos forces?
Les lieux élevés, ce sont les montagnes, les endroits difficiles d’accès et si nos pieds ne sont pas solides, bienaimés nous serons bloqués dans notre marche, nous ne pourrions pas aller d’un lieu à l’autre.
*Le pied* est le symbole de l’avancement, du progrès, de l’épanouissement.
Lorsque le Seigneur fortifie nos pieds, nous pouvons escalader certaines situations qui nous barrent le chemin.
Quelle est la montagne que nous n’arrivons pas depuis les années à traverser? Quelle est la hauteur de nos persécutions?
Notre problème, mes frères est que nous nous décourageons vite, nous jettons très vite l’éponge, nous ne nous battons pas avec l’aide du Saint Esprit à obtenir ce que nous voulons, à la moindre épreuve, nous fuyons.
Sachons que nous avons l’autorité, nous avons les pieds des biches que Dieu nous a gratuitement donnés.
Arrêtons de perturber les oreilles de Dieu avec de fausses plaintes, c’est fini tout ca, l’Eternel nous a donné toutes les armes pour faciliter notre vie.
Finies les lamentations, finies les pleurs, finie la peur.
Le Royaume de Dieu appartient aux violents, aux zélés, à ceux qui savent où puisent leur force.
Si nous trouvons que la montagne est trop large, trop grande, trop haute, allons juste nous ressourcer auprès de *Jehovah Ozi*, le Dieu de la Force.
Pourquoi avons nous peur de l’affronter quand nous avons Jésus avec nous?
Rien ne doit nous freiner, rien ne doit nous faire reculer, ni nous ralentir.
Si nous manquons de force pour marcher sur la montagne ou pour traverser les hauteurs, allons toquer à la porte du Père, il viendra à notre secours.
Nous ne pouvons pas passer nos vies à laisser les situations nous échapper, à laisser le diable nous terrifier.
Nous devons faire confiance en Dieu, nous devons marcher par la foi.
Peu importe la situation désespérée dans laquelle nous nous trouvons, nous pouvons l’affronter, Dieu est avec nous.
Levons nous, chantons en l’honneur à l’Eternel
Réjouissons nous, c’est la volonté de Dieu pour nous, c’est pas une option.
Nous avons la clé de notre victoire, nous sommes un témoignage de foi dans la victoire.
Notre force est en Jésus.
Bonjour la maison
Bonne journée

Onde D.