Dans Genèse, la bible nous parle de Caïn et Abel.
Deux frères qui ont fait un sacrifice au Seigneur, deux serviteurs qui ont décidé à leurs manières de rendre gloire à Dieu, deux hommes qui voulaient toucher le coeur de Dieu.
La parole de Dieu nous dit que Caïn apporta des fruits parce qu’il était sûrement laboureur et Abel donna les premiers nés de son troupeau parce qu’il était berger.
Dieu apporta un regard favorable à celui d’Abel et cela déplut à Caïn qui tua son frère.
C’est vrai que ces personnes ont donné ce qu’elles avaient mais la parole de Dieu nous dit qu’au commencement était la parole, la parole était Dieu.
Elle nous dit également que la parole, c’est la vie.
Dieu accepta l’offrande d’Abel parce que son sacrifice porte le sang, la vie donc la vie, c’est dans le sang.
Lorsque nous revenons à notre histoire, Dieu demande à Caïn où est son frère parce que son sang crie de la terre jusqu’à lui, Caïn ment.
Mais comment le sang peut crier?
Tout simplement parce que le Sang est notre identité, notre ADN, il dit long sur nous, le sang a un code génétique.
Si le sang d’Abel pouvait réclamer punition et vengeance, que dirons nous du sang de Jesus?
Les écritures disent que le Sang de Jésus crie plus fort que celui d’Abel, cela signifie que le Sang a une voix, il peut se faire entendre.
C’est aussi la raison pour laquelle pour que le monde soit sauvé, pour que nous soyons affranchis, pour que le joug de l’esclavage soit brisé, Jésus devait payer le prix, il devait aller à la croix, son sang devait couler pour que les condamnations, les contestations, les imperfections, la malediction…tombent.
Nos premiers parents ont péché, ils nous ont livrés au diable qui nous contrôle, nous sommes sous sa captivité, nous sommes bloqués dans sa loi, nous n’arrivons pas à nous en défaire.
Où peut il venir la solution?
Comment pouvons nous sortir des prisons?
Dieu, le stratège a compris, il a la clé.
Il a donc tout misé sur le sang, pas le sang des animaux, pas le sang de tous les hommes, mais il a prévu un sacrifice, celui qui devait porter la semence de la mort en lui, celui dont le sang était pur, sans tâche, sans péché et il a pris notre place à la croix.
Le sang de l’agneau nous protège des attaques de l’ennemi.
C’était la volonté de Dieu que son fils unique se vide de son sang, c’était le plan parfait du Père, il a fait exprès de faire venir son fils pour une mission spéciale, pour mandat que personne d’autre que lui ne pouvait assurer.
Le sang de Jesus témoigne du pardon du péché, il apporte la réconciliation, il a servi de rachat, de purificateur, d’amour.
Le sang de Jesus, depuis sa mort à Golgotha n’a jamais perdu de sa puissance, ni de sa valeur, il continue t’apporte la délivrance, la guérison, la restauration, l’amour, la joie, la paix… bref tout ce dont nous avons besoin.
Nous sommes libres en Jésus, c’est une certitude.
C’est très bien illustré dans la bible dans Éphésiens, 1:7 – En lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce,
Praise the Lord for your redemption.
*La redemption* signifie racheter un esclave, verser un prix pour lui rendre la liberté.
En Jésus, en son précieux Sang, en donnant sa vie sur la croix, il a payé la rançon pour nous libérer de l’esclavage du péché.
Le péché, ce sont les liens, les alliances, les blocages, les fautes… dont nous ne pouvons nous libérer nous mêmes.
Il nous fallait un sang plus fort et plus puissant pour briser les liens du mal, un sang qui devait se mettre au milieu de nous pour nous protéger, qui devait dire non à Satan et nous donner la force de fuir le péché.
C’est ainsi que nous sommes affranchis, nous ne disons pas que les tentations sont terminées mais nous vivons différemment avec l’aide du Saint Esprit.
Nous ne portons plus les empreintes de péché désormais, nous portons la marque de Jesus, nous ne devons plus rien à personne, Jésus a tout payé.
Comment ne pas louer Dieu qui nous a rachetés par son Sang?
Comment ne pas acclamer son Saint nom pour son amour invincible qu’il porte à notre endroit?
Jésus, tu es fidèle.
En toi, nous puisions nos forces et notre victoire.
Que la gloire te soit rendue Père.
Bonjour à nous
Bonne journée

Onde D.