Bienaimés, ce matin, nous voulons nous tenir sur deux histoires dans la bible pour nous édifier, celle de Rahab et celle de Samson.
Les écritures nous disent que Rahab était une prostituée à Jéricho. Elle a su se positionner dans un temps précis, elle a su discerner l’esprit de Dieu au temps opportun et elle a trahi son peuple.
Elle a protégé deux espions israélites envoyés par Josué pour explorer le pays.
Elle a compris que ces personnes n’étaient pas des personnes ordinaires, elle a saisi la grâce du moment pour changer son histoire et grâce à son aide, elle, une étrangère a fait alliance avec ces hommes.
Elle a non seulement été sauvée avec sa famille en posant une action de foi mais elle est rentrée dans la lignée de la promesse de Dieu.
Et jusqu’aujourd’hui, son temoigange est raconté, elle a quitté le stade de la bassesse pour un rang de femme de distinction.
De l’autre, nous avons un homme qui avait l’onction, qui avait l’esprit de Dieu, qui avait une destinée certaine, une vision divine mais il n’avait aucune éducation, il n’ecoutait personne, il pensait que le fait d’aller de gloire en gloire était suffisant pour satisfaire le coeur de Dieu.
Un homme comme ca qui n’avait aucune intimité avec Dieu, aucun support sur lequel il se tenait pour agir.
Samson savait que la main de l’Eternel était sur lui, il savait qu’il avait reçu une onction spéciale, il savait qu’il avait du talent, des potentiels, des dons mais tous ces forces ne valent rien si nous ne sommes pas utiles entre les mains du Seigneur, si le dépôt que le Seigneur a placé en nous, c’est pour servir les autres ou pour satisfaire notre orgueil.
Voilà un fils avec un avenir brillant qui s’est vu arrêter par une femme.
Samson avait un péché avec lequel il refusait de traiter et il s’est attaché à Dalilah qui lui a tout volé.
Samson était un homme fort, redoutable mais au soir de sa vie, il n’était rien, il n’avait rien.
Et voilà un héros devenu aveugle, limité, vulnérable.
Quel gâchis!
Voila deux cas palpables de ce que nos oeuvres peuvent nous couronner ou nous engloutir.
Voilà deux destinées opposées l’un de l’autre qui nous aide dans l’épanouissement de nos vies.
Et c’est de cela qu’il s’agit aujourd’hui.
C’est bien de poser des actes mais nous devons toujours laisser Dieu nous donner de bonnes directions.
Nos oeuvres parlent pour nous, elles font de nous des modèles, elles prolongent des vies, elles gravent des annales.
Écoutons bien ceci, nous ne sommes pas venus sur la terre gaspiller l’huile que le Seigneur a mis sur nos têtes et pour perdre du temps, nous sommes avant tout là pour être des adorateurs au service de Jésus.
Avant de poser un acte, rassurons nous de plaire au Père, il ne nous équipe pas pour que nous nous en glorifions mais plutôt pour que son royaume avance.
Que Dieu nous fasse grâce de prêcher la parole ou d’evangeliser, c’est une chose mais faire ce que nous voulons de ce que nous avons ou prêcher ce qui nous convient en est autre chose.
L’évangile n’est pas une chose avec laquelle nous devons nous amuser.
La bible nous dit qu’il est possible de faire les oeuvres sans la foi mais il est impossible d’avoir la foi sans les oeuvres.
C’est notre foi qui nous pousse en action, c’est elle qui nous permet de croire en la magie de l’oeuvre à la croix.
Nous voulons juste dire ce jour qu’une vie doit porter des fruits, une histoire doit être entachée des oeuvres.
Comment pouvons nous témoigner et célébrer si nos productions sont sèches, stériles, improductives.
Monsieur Samson doit nous enseigner de par ses erreurs.
Méfions nous de nous laisser distraire par des faux raisonnements.
Nos oeuvres déclenchent la bénédiction.
Nous étions des prisonniers, des esclaves, condamnés à ne rien devenir et à mourir mais Jésus de par son sacrifice à la croix nous a rachetés.
Nos oeuvres parlent pour nous, elles nous défendent.
L’action que nous posons est égale à la proportion de nos attentes.
Personne ne sème en terre et n’en récolte rien.
Nos Oeuvres…
Nos oeuvres touchent le coeur de Dieu et l’obligent à intervenir.
Dans 2 Corinthiens, 8:18 – Nous envoyons avec lui le frère dont la louange en ce qui concerne l`Évangile est répandue dans toutes les Églises,
Let your works for the Lord bring you praises.
Nous devons être des instruments dans le service de Dieu, des personnes dignes de porter l’honneur et de glorifier le Seigneur.
Voici un frère qui est proclamé pour son bon travail, il était zèlé pour la propagation de la bonne nouvelle.
Nous voulons juste signaler que ces paroles d’encouargement pour ce frère sont adressées non pas pour le flatter mais pour nous inviter à être généreux dans nos éloges.
Soutenons nous à satisfaire le coeur de Dieu d’abord par des actions fortes et laissons Jésus étendre notre notoriété, notre image et notre identité.
Bonjour à nous
Bonne journée

Onde D.