Plusieurs d’entre nous sont entre deux saisons de leurs vies.
Certains sont chrétiens et d’autres sont ni chauds ni froids mais le moment est venu de choisir sa sphère pour se connecter et pouvoir laper la bénédiction
Nous nous souvenons que lorsque nous entamions 2020, beaucoup de paroles ont été dites pour l’année, année de croissance, année de percée, année de jaillissement…mais à peine le troisième mois commencé, le monde était en pleur, les drapeaux étaient en berne.
Est ce que Dieu a menti? Sûrement non.
Que s’est il subitement passé pour que le monde soit empoisonné, pour que tout soit en arrêt.
Mes amis, pour jouir des fruits d’un arbre, il faut l’entretenir.
On vit pour être meilleur, pour devenir et non pour faire du surplace.
En cinq mois, nous avons mal apprécié la grâce de Dieu dans nos vies, nous en avons fait un acquis.
Nous sommes le sixième mois, le mois de transition, le mois de visitation, le mois du mouvement.
Si nous ne nous enracinons pas en Jésus, si nous ne restons pas dans la prière, ne soyons pas étonnés de ce qui nous arrive parce nous sommes en plein virage, tout le monde doit être prêt, tout le monde doit faire attention dans un tournant, tout le monde doit marquer un temps d’arrêt à un carrefour sinon il ya choc, il ya collision.
Ne pensons pas que c’est parce que Jésus est dans la barque, que le vent ne peut pas souffler, ne nous pensons pas que c’est parce que le Seigneur est dans notre maison, que la tempête ne peut pas nous secouer, sachons alors aujourd’hui, que nous avons besoin d’inviter Jésus à intervenir, il est là mais il dort, il se repose et il attend de voir notre démarcation, notre détermination.
Tout a été planifié du ciel, le Père nous a dotés de dons et de talents mais nous n’en faisons pas bon usage.
Que faisons nous du dépôt que Dieu a mis en nous?
Comment gérons nous ce que Dieu nous donne?
Et voilà tout le problème!
Seigneur, nous voulons un enfant, nous voulons de l’argent, nous voulons la promotion, le travail mais avons nous la capacité de porter ce que nous voulons??
Voilà Saül qui n’a pas pu gérer la royauté que le Seigneur lui avait donné? A un moment, il s’est dit que personne n’est au dessus de lui et l’esprit de Dieu l’a quitté.
Voilà Vasti qui n’a pas su valoriser la gloire qui était dans sa vie, elle n’était pas consciente des enjeux liés à la scène qu’elle occupait et elle a fini personne, elle a quitté la royauté pour l’anonymat.
Tant que ce que Dieu nous donne n’est pas un obstacle, un frein, un danger, l’admirable promesse du Seigneur sera vécu avec quiétude.
Dans tous les cas, au milieu de tout ça, en parcourant la bible, nous avons bien vu Dieu faire des prodiges et ce n’est pas Abraham qui nous dira le contraire, quand Dieu suscita un agneau pour sacrifice au lieu de son fils Isaac, quand le Seigneur a disposé les corbeaux pour nourrir Elie, quand l’Eternel a fait tomber la manne du ciel au désert pour le peuple d’Israël, quand Jésus a transformé l’eau en vin lors des noces de Cana, quand la pluie est tombée après trois ans de sécheresse.
C’est de ce Dieu là qu’il s’agit, celui qui répond toujours présent quand nous l’appelons.
En ce mois, tout ce que nous avons longtemps cherché, tout ce que nous avons toujours voulu, Dieu nous le donne.
Ce que nos coeurs veulent, Dieu nous le donne.
La bible dit que Dieu fait le désir de nos coeurs, voilà donc le moment opportun de nous asseoir et planifier, de prendre notre héritage.
Dans Philippiens, 4:19 – Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Jésus Christ.
Nous vous mettons tous à défi, nous connaissons notre Dieu, celui que nous servons est fidèle, celui que nous adorons, fait toujours plus que ce que nous imaginons et pensons.
Il s’appelle Jéhovah Jireh, le Dieu de la provision.
Celui qui paie en cash, celui qui n’a pas besoin d’un compte bancaire pour nous embarrasser, celui qui crée des occasions et des circonstances pour apporter satisfaction à ses enfants, celui qui facilite le chemin pour nous propulser dans notre destinée.
De quoi parlons nous??
Papa ne dit pas dans le texte qu’il peut faire un et laisser l’autre. Peu importe ce que nous voulons, Dieu peut *tout.*
Ce mois de Juin, si nous n’avons rien compris depuis les cinq premiers mois, Dieu dit que même si nous sommes sur la pente, même si nous sommes dans l’ombre, il nous sort de là.
Nous disons que ce que nous avons est peu, est insuffisant?
C’est même de ça que Dieu a besoin, du reste là, du peu là pour nous amener à Canaan, c’est parce que la veuve n’avait qu’une goutte d’huile que Dieu a pu rembourser ses dettes, il n’a besoin que d’une plate forme pour agir.
Nous voulons voir la main de Dieu? Nous voulons voir le Seigneur à l’oeuvre?
Rendez vous chaque jour de ce mois.
David face à la terreur de Goliath a dit, nous citons 1 Samuel, 17:26 – David dit aux hommes qui se trouvaient près de lui: *Qui est donc ce Philistin, cet incirconcis, pour insulter l`armée du Dieu vivant?*
David, enragé par la situation, savait que Dieu de la provision divine lui donnera la victoire et son pays sera en paix.
Il ne s’est pas laissé intimider par la taille et le poids de son adversaire, il savait seulement que l’Eternel des armées lui donnera la force de vaincre.
Donc pour ce jour, pour que nous puissions dégager la voie de la provision, voici ce que nous allons faire Be grateful unto the Lord for the gift of holy spirit.
Romains, 5:5 – Or, l`espérance ne trompe point, parce que l`amour de Dieu est répandu dans nos coeurs par le Saint Esprit qui nous a été donné.
Il ya toujours une porte ouverte, aimons les autres sans condition, sans réserve.
Le Saint Esprit ne nous laisse pas seuls, il est dans nos coeurs, toujours prêt à nous secourir.
L’espérance concerne le futur, nous devons donc savoir attendre la volonté de Dieu, il pourvoira certainement!
Alors bienvenue dans notre nouveau mois.
Bienvenue dans *notre mois de Provision Divine.*
Bienvenue dans Juin 2020.
Bonjour l’Eglise
Bonne journée

Onde D.