Qui est comme toi père?
Nous voulons te dire que tu es unique,
Nous voulons accepter devant tous que tu es digne,
Nous sommes toujours surpris par ta façon de procéder, nous sommes toujours stupéfaits devant ta parole qui arrive toujours au bon moment.
Et pour cela, nous élevons nos mains en signe d’abandon, de reconnaissance et d’humilité.
Nous avons déjà abordé moult points mais ce matin, tu as décidé que ce mois ne saurait finir sans que tu ne traites d’un sujet important avec nous.
C’est le cas des veuves.
Seigneur, tes oeuvres sont merveilleuses et tu es la sagesse elle même.
Dans notre société, lorsque nous sommes mariés, nous sommes applaudis, acclamés, appréciés, respectés, nous avons plus de valeurs aux yeux de tous, nous avons un nom, une maison, un mari, un protecteur.
Mais, mais… venons voir le traitement de la même femme qui était vantée hier à l’annonce de la mort de son mari.
Oh Père, pardonne nous.
Nous avons tellement honte de nos comportements.
Allons regarder comment ces femmes devenues seules sont maltraitées, méprisées, rejetées, abandonnées, accusées.
Du jour au lendemain, elles ne sont plus personne, elles perdent tout, leur standing, leur sécurité, leur appui…
Et nous sommes de ceux qui enveninent, de ceux qui encouragent, de ceux qui critiquent et nous sommes des enfants de Dieu et nous connaissons la bible.
Aie….
La bible dit que celui qui connaît la parole sera traité plus durement que celui qui ne la connaît pas donc attention!
Reconnaissons aujourd’hui nos péchés et repentons nous.
Dieu ne parle pas pour rien, nous sommes dans une période où la mort a frappé plus que jamais.
Et plusieurs femmes souffrent dans leur chair attisés par nous.
Le Seigneur s’est donc souvenu d’elles ce matin, il veut résoudre cette histoire dans les familles.
Nous ne savons plus compatir, nous ne savons plus venir en aide aux autres.
Les veuves, si nous le savions pas est un nécessiteux.
Le mot *veuve* signifie privée de mari, abandonnée.
Et nous savons que la femme est l’aide de son mari, elle vient en appui, en soutien, elle épaule juste celui qui est l’autorité.
Elle se retrouve un jour sans force, sans direction, sa couverture lui a été enlevée.
En tout cas, quand Jehovah parle, personne n’a plus rien à dire donc il interpelle chacun de nous à aller lire 1 Timothée, 5:3 – Honore les veuves qui sont véritablement veuves.
Bless any widow you know today.
Respectons et aidons les mamans sans maris.
C’est notre responsabilité.
Il ya dans notre instruction un mot qui ne saurait être remarqué, le Seigneur nous demande de nous rassurer de la situation effective de ces femmes qui se déclarent seules parce que plusieurs nous le disent aussi pour profiter de nous, de nos bons coeurs en tant que chrétiens.
Ce verset nous exhorte à prendre soin de nos parents, à arrêter de négliger les délaissées sans ressources.
Le père aime les veuves.
C’est à nous de veiller sur celle de nos familles, de nos églises, de nos quartiers.
Certaines veuves sont jeunes, elles ont perdus leurs maris prématurément.
Les veuves ne sont pas généralement épanouis, elles sont parfois frustrées par la tournure de la vie, elles se retrouve souvent endettées et étouffées.
La veuve de Serepta nous en dit loin, elle avait déjà épuisé toutes ses économies, et attendait sa fin, le jour où elle ira retrouver son homme, il lui manquait de moyens pour s’occuper de son fils mais le Seigneur l’a restauré par un acte de foi.
Tout ça, pour nous inviter à changer nos regards et assumer la fonction divine que le Seigneur nous a donnée.
Nous sommes dans une saison où nous devons poser des actes concrets et souvent obéir aux consignes que le Père nous dit.
Nous savons aussi que Dieu nous a donné le libre choix, il ne force personne mais il note dans son calpin les noms des fils qui aspirent aux honneurs et à la grandeur.
Donc ne soyons pas surpris lorsque la bénédiction toquera à notre porte.
Bonjour beloved.
Bonne journée

Onde D.