Père, nous voici à tes pieds,
Parle nous et nous t’écoutons,
Dis nous quoi faire, nous avons hâte de recevoir de toi,
Montre nous le chemin, Seigneur
Permets nous de nous asseoir sous ton trône en signe d’abandon, en signe d’humilité, en signe de reconnaissance.
Éternel, si le soutien ne vient pas de toi, nous ne saurions pas aborder la nouvelle saison, si l’instruction ne descend pas du ciel, nous ne saurions pas nous aligner dans la promesse.
Père, nous avons besoin de toi, Parle.
Nous t’écoutons.
Nombreux d’entre nous souffrent d’identité, nous ne savons pas qui nous sommes, ce que nous portons, nous marchons par la vue.
Nous avons du mal à exceller dans notre marche avec toi, nous ne réfletons pas la différence, trop de chose sont mélangées dans nos vies, dans nos têtes et ce matin, tu veux mettre de l’ordre.
Nous sommes perdus dans ce monde trop pervers, nous sommes enflés d’orguiel, nous nous sentons supérieurs aux autres parce que nous avons un travail, nous nous donnons de la hauteur parce que nous avons un véhicule, nous nous comportons en maîtres parce que nous avons nos richesses, nous méprisons les nécessiteux, nous ne partageons rien, nous sommes imbus de notre personne et nous nous appelons enfants de Dieu.
Le Seigneur nous pose une question simple: *qui est ce qui te distingue?*
Arrêtons de penser que ce sont nos diplômes ou notre beauté, ou notre rang social… c’est la grâce de Dieu.
Soyons des témoignages de la légitimité, de la qualité, de l’authenticité, du concret message de l’évangile.
La distinction ne vient pas d’un homme mais de celui qui a tout pouvoir entre ses mains.
Tout ce que nous avons vient du Seigneur, reconnaissons le.
Arrêtons de nous attribuer les mérites, de nous en orgueillir, de nous moquer des autres. En le faisant, nous outragons le Père.
Ne nous laissons pas influencer par nos cultures et notre société, laissons nous impacter par la parole, la volonté de Dieu.
Et c’est aussi pour nous aider à comprendre exactement de quoi il est question que le Seigneur poursuit en nous interogeant: *qu’as tu que tu n’aies reçu?*
Répondons tous à cette question tout en étant reconnaissant au Seigneur pour les bienfaits qu’il nous a fait en nous créant, en nous aimant, en nous consolant.
La parole de Dieu nous pose cette question parce que c’est notre habitude de trouver plaisir à tirer sa gloire de ses semblables en exposant nos biens, notre intelligence.
Nous aimons nous cacher derrière notre condition humaine pourtant c’est vent et vanité.
Nous présentons tous ce que l’oeil peut voir pourtant ce n’est qu’apparence; tromperie, séduction.
Avec arrogance, nous pensons être notre propre dieu, nous revendiquons fièrement les honneurs de la terre pourtant nous sommes enfermés dans les prisons de nos péchés.
Ce n’est pas le fruit de nos efforts, nous n’avons rien fait, c’est Dieu qui a tout accompli.
Où est le sujet de se glorifier??
Dès qu’un homme est distingué dans sa vie, ses rapports avec les autres changent, nous nous sentons plus intelligents que les autres, nous nous croyons meilleurs qu’eux, le Seigneur nous a simplement fait grâce.
C’est ce que le Père veut nous faire comprendre en ce jour.
1 Corinthiens, 4:7 – Car qui est-ce qui te distingue? Qu`as-tu que tu n`aies reçu? Et si tu l`as reçu, pourquoi te glorifies-tu, comme si tu ne l`avais pas reçu?
Fast and pray to remain humble as you grow in honor.
Bonjour tous
Bonne journée https://youtu.be/OOhWFV66BAA

Onde D.