Bienvenue dans notre nouveau mois.
Que le Seigneur bénisse chacun de nous.
Qu’il rencontre chacun de nous dans son besoin.
Nous sommes le huitième mois et ce chiffre est le symbole du *nouveau départ*.
Le père veut faire asseoir une nouvelle autorité dans laquelle lui même dirige,
Yaweh veut nettoyer les mauvaises fondations, il veut ébranler les premiers fondements, il veut rafraîchir la source.
Hier, nous étions affligés, brisés, anéantis, aujourd’hui, l’Eternel nous offre une nouvelle opportunité, nous étions sans repère, sans objectif, le Père nous donne la direction.
L’Eternel veut faire alliance avec nous, il est prêt à faire sa part, il veut nous aider à tourner la page.
Mais il se demande si nous mêmes sommes prêts à passer à l’autre bord, si nous sommes prêts à passer à un autre niveau.
Pour cette saison, le Seigneur veut expliquer à chacun de nous l’importance d’être fidèles à ses paroles et d’honorer ses engagements.
Même si nous avons été blessés, méprisés trahis, abandonnés, déçus, la bonne nouvelle est que Jésus Christ nous aime et a pris l’engagement le premier.
Au fait, c’est quoi un engagement?
Un engagement est une promesse, un arrangement, un accord par lequel on se lie.
L’engagement a un pouvoir qu’on minimise, c’est un lien, une obligation.
Malheureusement, nous avons tendance à nous enchaîner nous mêmes avec toutes sortes de voeux et d’engagements dont nous ne réalisons ni la portée, ni le coût.
Arrêtons alors de prendre les engagements au sujet du mariage, des relations, de notre entourage…
Arrêtons de donner nos paroles sur des choses dont nous sommes conscients de ne pas tenir,
Arrêtons de faire des promesses qui seront demain un blocage.
Soyons sages, nous sommes dans un temps où la fidélité et l’engagement ne sont plus à la mode mais en comptant sur Dieu, nous pouvons redécouvrir la puissance derrière celui ci.
Nous avons tout pris à la légère, nous pensons que nous pouvons dire et faire des choses n’importe comment même à l’église.
Quand Dieu parle, nous negligeons, nous nous enfoutons, nous nous disons qu’il n’est pas là, qu’il ne nous voit pas, rien ne doit nous arriver.
Nous passons la plupart de notre temps à faire des alliances avec le Seigneur, à faire des deals avec lui et quand il respecte sa partie, nous sommes contents, nous oublions de faire la nôtre, nous devenons subitement amnésiques, nous regardons à nos conditions, à nos avoirs, à nos rangs.
Si nous savons seulement ce qu’on appelle *prendre un voeu*, si nous savons un instant le danger qu’il ya à dire des choses que nous ne prenons pas au serieux, nous devons très vite fermer nos bouches qui nous font pécher.
Faisons attention mes frères, ne nous scellons pas dans les choses qui vont se lèver contre nous, ne mettons pas à nos cous le joug.
Prenons la parole de Dieu avec crainte et tremblement.
Les hommes que le Seigneur honorent sont les hommes engagés, qui s’investissent pour que l’oeuvre de Dieu avance.
Pour ce mois, Dieu parle, il réitère toutes les promesses qu’il nous a dit, il s’engage encore à respecter sa parole.
Et nous?
Voici ce que le Père nous dit pour cette période, écoutons bien, tendons les oreilles et soyons vigilents.
Nombres, 30:2 – Lorsqu`un homme fera un voeu à l`Éternel, ou un serment pour se lier par un engagement, il ne violera point sa parole, il agira selon tout ce qui est sorti de sa bouche.
Il nous est interdit d’ouvrir nos bouches et dire des choses pour après dire que ça nous dépasse, c’était une erreur, NON!
Ce passage est même là pour nous enseigner à nous contrôler, à contrôler nos langages.
Il ya pas d’excuses pour celui qui fait un voeu et ne le respecte pas.
C’est un péché.
Nous ne pouvons pas renoncer aux résolutions divines que nous avons prises, nous n’avons plus le droit de contourner un sacrifice fait à Dieu que nous avons nous mêmes consentis.
N’entrons pas dans le mélange du monde, soyons intègres, restons fidèles, ne faisons pas des déclarations comme des insensés.
Et pour nous introduire dans cette atmosphère, notre texte du jour est tiré de Proverbes, 20:25 – C`est un piège pour l`homme que de prendre à la légère un engagement sacré, Et de ne réfléchir qu`après avoir fait un voeu.
Never be hasty in committing yourself.
Nous savons combien nous sommes faux, trompeurs, séduits par les apparences et lorsque nous voulons nous faire voir, nous faisons des voeux.
Après, nous ne sommes pas en paix avec notre conscience, nous trouvons des échappatoires, des prétextes et parfois même nous fuyons l’église.
Nous sommes prévenus en ce mois, soyons des fils, reflechissons en fils et agissons en fonction de nos engagements.
Le Seigneur ne veut plus des enfants qui ne comprennent rien, qui ne veulent pas être enseignés, qui ne veulent pas grandir, 1qui ne prennent pas au sérieux les principes spirituels.
Les croissances extraordinaires promis par Dieu pour 2020 passent aussi par le respect de nos engagements.
Alors, il ne nous reste qu’à nous souhaiter un agréable mois.
*Bienvenue dans notre mois d’engagement*.
Bonjour ici
Bonne journée

Onde D.