Mon Mois de Reconstruction ! Jer31 :4

Dieu met sur la table un gros problème à prendre au sérieux par les enfants de Dieu.
Nous voulons les bénédictions mais nous ne voulons pas prier,
Nous voulons les miracles mais nous refusons de pleurer et de déchirer nos cœurs dans la présence de Dieu,
Nous aimons nous plaindre et accuser mais nous ne nous disposons pas à recevoir sur l’autel de Dieu,
Nous sommes parfois conscients des limitations, des résistances, des réclamations qui pèsent sur nos vies mais nous sommes incapables de nous lever et de travailler nos fondations.
Nous pensons que tout ce qui nous arrive est normal ou alors nous croyons que nous maîtrisons la situation.
Bien-aimé, la prière est efficace, elle est la clé.
Que pouvons nous faire ou avoir sans la prière ?
Les chrétiens n’ont pas encore compris que Dieu répond même aux questions les plus évidentes, il peut nous parler de notre destinée, il peut nous révéler la cause de nos difficultés mais seulement nous devons lui poser la question.
Jusqu’à quand continuerons nous ainsi ?
Jusqu’à quand compterons nous sur nous-mêmes ?
La prière attire la bénédiction, elle ouvre les portes, elle fraye un chemin.
Quand nous nous levons le matin, nous vaquons à nos occupations, quand nous rentrons le soir à la maison et nous recouchons, quand nous avons de quoi manger chaque jour, est que nous prenons le temps de remercier Dieu ?
Est ce que nous réalisons le privilège que nous avons ?
Est ce que nous savons tout ce qui est déployé pour nos suivies ?
Arrêtons de penser que c’est évident, c’est à cause de la grâce et de l’amour de Jésus.
Alors, nous devons passer le temps de l’ingratitude pour créer un contact avec le Père.
Nous devons retourner à notre premier amour.
La bible dit que le nom de Jésus est comme un parfum qui se répand.
Seulement en prononçant le nom de notre Elohim, les genoux des tempêtes flechissent, les langues se confessent.
L’odeur de son nom seulement est puissante, elle libère et délivre, elle restaure et établit.
Qu’est ce qui nous perturbe et que nous ne pouvons pas aller le présenter devant le roi des rois ?
Sachons que si nous n’impliquons pas Dieu, il va se reculer aussi.
Le choix nous revient.
Nous subissons aussi beaucoup parce que nous ne prions pas.
Voilà tout un David dans 2 Samuel 21:1 qui a fait trois ans de famine pour rien.
Cet homme de Dieu, qui savait honorer l’Eternel mais qui a quand à la merci de cette situation, il a négligé, il a sous-estimé.
Il a accepté, il a trouvé cela normal, il est resté dans le manque, dans la sécheresse pourtant il pouvait faire autrement.
Ce problème aurait pu durer toute la vie mais au bout de trois ans, il se réveille et décide de chercher la face de Dieu qui lui révèle l’origine, la source de tous ses secousses.
Si tout pour Jésus était la prière, comment pouvons nous permettre de croiser les bras sans nous bouger ?
Sur quoi comptons nous?
Une chanson dit que la prière est la grande clé, Jésus commence en priant et fini en priant.
Il ya rien que Jésus ait fait sans se connecter au préalable sur le trône de Dieu.
Ne le prenons pas à la légère, dans Jude, 1:20 – Pour vous, bien-aimés, vous édifiant vous-mêmes sur votre très sainte foi, et priant par le Saint Esprit,
Make prayer a daily program on your timetable.
Frères, nous avons besoin du Saint Esprit, il doit demeurer en nous, nous devons l’invoquer, nous devons l’inviter, nous devons l’attirer,
Nous devons l’entretenir,
Nous devons l’appeler…
Et ce n’est possible que si nous faisons de la prière notre alliée, notre force et notre partenaire.
Voilà ce que le Seigneur nous conseille pour 2021, et chacun a intérêt à se plier à cette consigne s’il veut se réaliser.
Bonjour la maison
Bonne journée

Onde D.

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*