Seigneur, vraiment nous ne voulons pas te mentir,
C’est déjà difficile pour nous de nous en sortir,
C’est compliqué de joindre les deux bouts et de nous prendre en charge,
C’est même dur de planifier car demain est tellement incertain,
De long en large, tu nous enseignes sur le donner et sur les honneurs mais Père, nous nous sentons incapables de poser des actes, nous regardons trop à nos limites, à nos poches, à nos familles, à nos situations, nous comptons trop sur nous mêmes que nous sommes bloqués pour agir et attirer à nous les promesses.
Lire l’instruction de ce dernier dimanche nous étonne, nous pensions que cette équation était résolue, nous savions que tu ne pouvais plus revenir dessus parce que nous pensions que tu savais que nous avions compris mais nous nous sommes trompés comme d’habitude.
Et là, tu sors une carte et nous envoyant dans Proverbes, 3:9 – Honore l`Éternel avec tes biens, Et avec les prémices de tout ton revenu:
Honor the Lord with your wealth.
Avant de continuer, nous te demandons pardon Seigneur,
Nous saluons ta fidélité, aïe pitié de nous père, donne nous de regarder à toi seul.
D’après le texte que tu nous donne ce matin, la leçon qui en ressort est que les actions parlent plus que les paroles.
Ce que nous donnons est un message, une expression, il exprime ce que la personne est pour nous.
Père, nous avons exagéré, nous avons péché, nous nous sommes présentés à ton autel plusieurs fois avec des offrandes boiteuses, infirmes, nous te traitons comme un mendiant, un sans abris.
C’est vrai Yaweh, nous n’avons pas compris que c’est un honneur de te donner et c’est pour ça que nous t’offrons nos déchets, nous ne te donnons pas la meilleure et la premiere part,
Lorsque nous voulons faire un cadeau à nos enfants ou à nos conjoints, nous nous battons, nous voulons la qualité, nous voulons les surprendre, les rendre heureux mais quand il s’agit de toi, hmmmmm
Rien de précieux et de spécial ne sort de nous quand il s’agit de toi, pourtant la qualité de notre amour se mesure sur la qualité de nos offrandes.
Dans nos réceptions, nous donnons notre meilleur, nous voulons faire plaisir à nos invités de marques, nos les recevons de manière extraordinaire et ce matin, nous devons tous nous poser cette question: *qui est Dieu pour nous?*
Abraham était prêt à sacrifier son unique, son précieux,
Une femme a sacrifié son parfum pur à grand prix…
Et nous???
Qu’allons nous sacrifier pour montrer au Seigneur que nous tenons à lui.
Si nous pensons que le fait de se lever le matin et courir à l’église est suffisant ou lire nos bibles tous les jours arrange toutes les situations, nous n’avons encore rien compris.
Même le monde dit qu’aux grands maux, les grands remèdes.
Quand nous parlons de richesses comme ca, les chrétiens sont tous froids, calmes, portés aux critiques.
Personne n’aime entendre parler de la partie là mais nous aspirons aux richesses, c’est pourquoi nous allons toujours envier les non croyants, ils savent appliquer les principes divins quand nous contestons et sommes de plus en plus pauvres.
Les chrétiens veulent que Dieu s’épuise pour eux pendant qu’ils dorment tranquilles dans leurs lits.
Même Dieu est alors un stratège, il est plus qu’un mathématicien, il est le meilleur homme d’affaires de tous les temps.
Il n’investit pas lui pour rien et à perte, il veut la multiplication, il veut les résultats, il attend le rendu.
Il ne travaille pas avec les gens qui ne prennent pas au sérieux les règles de la maison.
Alors que ce soit clair et net dans chaque tête; si nous l’honorons en nous occupant de lui, de ses oints, de sa maison, des autres… Il se bougera de son royaume.
C’est à nous de voir, c’est nous qui avons besoin de lui.
Si nous voulons, boudons, ça ne change en rien qu’il est Dieu et qu’il est tout puissant.
Bonjour les amis.
Bonne journée.

Onde D.