Comme Jérémie, nous ne sommes pas un hasard, nous sommes tous là pour un but, nous sommes appelés pour un dessein précis dans nos familles, nos églises, dans la société, dans notre ville, dans notre foyer… Nous sommes une programmation de Dieu pour une mission dès la création du monde.
Nombreux sommes nous qui tournons en rond, qui n’avons pas d’avenir, nous n’avons pas de vision, nous avons complètement perdu le nord pour plusieurs raisons.
Les déceptions de la vie, la mort d’un intimité, les échecs nous ont cogné forts la face et nous avons du mal à nous révéler, le découragement, le désespoir, la dépression, nous sommes en détresse et nous refusons toujours de déclencher la sonnette d’alarme pour appeler le secours, nous voulons la mort, nous appelons le suicide.
Le monde nous aide encore plus à nous enfoncer, à nous détourner de la vérité, à oublier Dieu, à adorer des dieux que nous ne connaissons pas, à nous attirer dans la voyance, l’occultisme, bref à emprunter un chemin sans lumière.
Le monde a un besoin spirituel, c’est sûr mais nos choix nous emprisonnent dans des alliances qui nous étouffent en général.
Au bord de la déprime, nous pensons que rien ne compte, que nous sommes inutiles, sans valeur, nous sommes venus ce matin nous dire que Dieu rafraîchit les âmes épuisées, nous sommes là pour nous dire que nous ne sommes pas seuls, Dieu nous aime d’un amour éternel.
Certainement, nous nous sommes toujours demandés pourquoi Dieu peut nous laisser dans l’adversité? comment Dieu peut tolérer que Corona tue autant de personnes? Si Dieu existe, pourquoi ci? Pourquoi ça?
Ce genre d’interrogation nous anime tous, ce genre de raisonnement nous habite à un moment de nos vies.
Laissons nous nous dire une chose ce jour, lorsque nous sommes *une destinée à devenir*, Dieu ne nous expose pas, nous devons passer par la formation, nous devons descendre sous le rocher pour nous charger, pour nous équiper, pour nous remplir, nous devons laisser le Seigneur enlever le trop plein d’énergie qui nous sature, nous devons le laisser nous briser, et nous frotter à sa sagesse, le Seigneur nous moule dans le secret avant de nous exposer.
Si nous doutons de cette parole, posons la question à Ruth.
Qui est elle?
Elle n’est personne jusqu’à ce qu’elle rentre en contact avec Naomie, une femme qui vient d’une terre maudite et a transporté ses autels partout où elle était, elle s’est peut être mariée et après?
Veuve à quel âge? Sans enfant, sans futur.
Une chose est certaine, quand elle regardait à sa vie, elle se disait qu’elle n’a plus rien à faire de cette vie amère.
Ruth a non seulement épousé Boaz, le richissime mais une moabite est rentrée dans la lignée de la promesse et elle est un parent de Jésus.
Même chose pour Esther, elle vivait peut être dans un quartier difficile et précaire du coin, peut être la fille la plus affamée et la plus démunie, elle était une fille sans histoire qui se disait qu’ *aux âmes bien nés, la valeur n’attend point le nombre d’année*, la gloire est pour les autres.
Nous devons savoir qu’Esther a fini au palais, elle est devenue reine.
Pareil pour Jonathan, qui l’eût cru, ce monsieur perclus des pieds, un SDF a quitté la rue pour manger à la table du roi.
Dieu a des projets pour nous bienaimés.
Lisons la parole de Dieu, ressourssons nous, rechargons tous les jours nos batteries.
Et c’est la consigne du Seigneur pour nous dans Jérémie, 29:11 – Car je connais les projets que j`ai formés sur vous, dit l`Éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l`espérance.
Praise the Lord for the projects he has for you.
Quel encouragement!
Quelle assurance!
Sachons que nous pouvons tout perdre ce que nous avons et nos souvenirs amers nous empêchent d’aller de l’avant, nous faire croire que nous sommes incapables.
La bonne nouvelle à retenir est que le Seigneur dit qu’un nouveau départ est possible pour chacun d’entre nous. Ça dépend de nous, si nous le désirons, une nouvelle vie peut recommencer.
Lorsque nous lisons le verset, nous constatons que le Seigneur affirme que tant que nous sommes sur le chemin, attachés à lui, il fera de nous des champions, des vainqueurs.
Sortons de nos quotidien de difficultés, de misère, de malheur, arrêtons de limiter nos vies avec de faux raissonments;
Dieu voit notre avenir grand, envisageons la positive attitude.
Dieu connaît, il maîtrise nos destinées et notre problème premier reste et demeure le manque de connaissance.
Nous sommes des prisonniers ambulants, enfermés dans nos limites, nous ignorons tout et nous refusons de nous nourrir de la vérité de Dieu; de sa parole.
Dieu connaît parfaitement où il nous amène mais c’est à nous d’arrêter le calcul mental et de prendre les raccourcis qui nous perdent parfois le temps.
*Un projet*, c’est une réalisation de l’avenir, c’est un témoignage.
Lorsque nous mettons un projet sur pied, voyons nous les retombés le lendemain matin? Est ce que nous faisons la Une des journaux le soir du lancement?
Il ya plein de choses à faire, des plans à ajuster, des réglages, des améliorations, des pertes, des joies, des prix, des critiques…
C’est tout ca qui colore notre succès à la fin de la journée et nous donne un sentiment de satisfaction et d’accomplissement.
C’est ce processus qui met des louanges dans nos bouches parce que nous venons de loin, c’est toujours pour cela que nous célébrons et chantons en l’honneur de l’Eternel pour son soutien incontournable qui nous épaule chaque jour.
Peu importe par quoi nous passons, donnons gloire à Dieu, notre avenir n’est pas hypothétique, il est plutôt glorieux.
Bonjour ladies and gentlemen.
Bonne journée

Onde D.